S’initier à REAPER en créant un morceau.

Une grande traversée concrète de REAPER à destination des débutants. Dans cet épisode, on prendra comme prétexte la création d’un morceau pour aborder des notions théoriques via un cas pratique.

Tous les instruments utilisés sont gratuits :

Le lecteur de soundfont Bass midi
Le site d’où provient les banques.

Découpage de l’épisode :
00:00 Introduction ;
1:52 Créer une piste de guitare, régler ses paramètres, enregistrer en audio, et réécouter ;
8:56 Améliorer le son grâce aux effets, régler les paramètres de l’effet ;
13:27 Créer une piste de batterie, enregistrer en MIDI, premier détour par la liste d’action ;
19:42 Améliorer la batterie grâce à l’éditeur MIDI et à la quantification, comprendre la grille rythmique et le déplacement sur les objets ;
25:35 Créer une deuxième pistes guitare, manipulation de la panoramique et de la tonalité des objets audio, découper et fusionner les objets ;
31:58 Créer une piste de basse, manipulation de la tonalité et de la vélocité des notes MIDI ;
34:22 Importer un fichier de l’extérieur, manipulations des objets et des effets ;
41:02 Un point sur le ripple mode ;
42:55 Le rôle primordial de la liste d’action ;
45:15 Exporter son projet en un fichier média ;
47:20 Conclusion.

4 réflexions au sujet de “S’initier à REAPER en créant un morceau.”

  1. Merci beaucoup ! Pas encore écouté parce que pas le temps tout de suite, mais je sens que cet épisode va beaucoup m’aider 😀 !

  2. Ecouté ! Je confirme que c’est très instructif et intéressant ! Une petite question : pour splitter des objets, quelle est la différence concrète entre la touche “s” et la touche “a” ? Cela a-t-il un effet différent sur la séparation des objets ?

  3. Salut Nameless,

    Absolument. La touche S est de qualité supérieure.
    Plus sérieusement, j’évite maintenant de parler de touche A pour couper un objet lorsque des personnes débutent.
    La touche A coupe, coûte que coûte, même si sur la piste, il n’y a rien à couper. Dans ce cas, tout est coupé en vertical.
    La touche S exige la preuve qu’il y a bien un objet sous le curseur. Ce qui évite de nombreuses incompréhensions. J’ai prévu de faire un épisode dessus très bientôt.
    Merci pour tes encouragements !

Laisser un commentaire